Code de déontologie ?

Les ostéopathes appliquent spontanément la déontologie des professions de santé avec la volonté de protéger les patients.

C’est pourquoi,  les associations socioprofessionnelles imposent un code de déontologie à leurs adhérents, et que  depuis 2011  quatre d’entre elles ont élaboré un code commun.

Cependant, pour être utile un code de déontologie doit être rendu opposable par une autorité professionnelle ; sans elle, tous les litiges entre un professionnel et un patient se règlent devant une juridiction civile. 

Mais les codes de déontologie ne peuvent se résumer à un code de bonnes pratiques, et ont une autre vocation que la protection du patient ; c’est l’établissement de règles de confraternité entre professionnels. En 20 ans, le nombre d’ostéopathes a triplé, entraînant parfois une concurrence entre praticiens.

Les conflits entre ostéopathes non professionnels de santé sont alors jugés suivant le code du commerce. Or, ce dernier autorise nombre de pratiques nuisibles à l’image d’une profession dans le domaine de la santé. Ainsi, les articles interdisant les pratiques commerciales, comme la concurrence locale, retenues dans nos codes de déontologie ont été « interdits » par la répression des fraudes.

Un ostéopathe pourrait donc proposer des tarifs « happy hours » pour certains RDV sans être poursuivi… (Si ce n’est par sa conscience !)

Cette distorsion entre santé et commerce pose problème aux ostéopathes et également au législateur garant de la santé de la population.

Seule une déontologie rendue opposable peut garantir la discipline nécessaire à l’exercice d’une profession de santé.

Autrement dit, un code de déontologie opposable est le trait d’union indispensable entre la profession d’Ostéopathe telle que définie par la loi de 2002 et l’exercice dans le domaine de la santé et non du commerce.

Médecine Ostéopathique et lAssociation Française d’Ostéopathie travaillent à réunir toutes les associations d’ostéopathes afin de construire une structure ordinale dont l’autorité sera assurée par une élection démocratique.

2 thoughts on “Code de déontologie ?

  1. Je suis entièrement d’accord avec cette analyse Conseil de l’ordre ou Conseil des Sages est à mon sens la meilleur
    manière de pouvoir s’appuyer sur un code de déontologie ostéopathique .
    La Création d’un tel conseil permettrait à mon sens de passer de la reconnaissance du Titre d’ostéopathe à la reconnaissance de la Profession d’ostéopathe.

    1. Merci d’enrichir le débat,

      En effet, un conseil de l’ordre des ostéopathes est une étape fondatrice pour la profession.

      Bien confraternellement
      Le bureau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.