LE SNOF, PARTENAIRE NON OFFICIEL.

Le SNOF n’est pas retenu « association représentative » par le ministère de la Santé.

On se demande bien pourquoi !…

La raison officielle invoquée (sur l’ensemble des critères exigés) : « le nombre d’adhérents insuffisants par rapport au seuil retenu ».

Quand on connaît le nombre d’adhérents que compte en France les grandes et puissantes centrales syndicales, PO-SNOF n’a pas à rougir du nombre de ses adhérents.

PO-SNOF fier du combat qu’il mène pour une ostéopathie totalement indépendante n’a pas à ce jour d’équivalent.

Ce qui, aujourd’hui est valorisé par l’administration est le système qu’elle souhaite imposer aux ostéopathes. Ce système n’est pas bon pour les ostéopathes eux-mêmes et pour l’ostéopathie française en général. Seul le SNOF le conteste.

« Les dés sont pipés » écrivions-nous avant même les réunions au ministère.

Si les conséquences de cette décision nous imposent réflexion et re-positionnement, notre motivation et notre détermination ne sont, non seulement, nullement entachées mais largement renforcées.

Jean FANCELLO
Président