Rencontre avec Kalivia

Le 07 juin 2017,

Madame DEVILLARD, Monsieur BORELLA, Monsieur GARNIER,

Nous remercions l’équipe de KALIVIA de nous avoir reçus vendredi 2 juin pour répondre à notre questionnement, et nous souhaitons vous communiquer ce qui suit.

Nous nous félicitons

  • Du choix de KALIVIA de former un réseau ouvert c’est-à-dire sans numérus clausus qui permet à tous de prétendre y entrer.
  • De l’aspect sociétal basé sur l’observation des changements d’attitude des patients sur leur parcours de soin qui l’emporte sur une vision strictement économique de la santé, et de l’objectif de Malakoff Médéric et d’Harmonie Mutuelle de favoriser l’accès au soin en limitant le reste à charge des patients.
  • De l’exigence sur la formation et l’activité d’ostéopathe
  • De la gestion d’une facturation sans tiers payant

Les échanges se sont portés sur l’indépendance des praticiens :

  • Quant à leur formation d’origine par un établissement agrée en France ou ayant fait l’objet d’une reconnaissance par l’ARS quand il est étranger.
  • Quant au respect de la réglementation en vigueur.
  • Quant au choix de leurs formations continues.
  • Quant à leurs honoraires.

Nous attendons la finalisation du processus d’adhésion de KALIVIA pour nous prononcer sur les avantages et /ou les inconvénients à s’engager dans un partenariat.

Nous souhaitons porter l’attention de nos confrères ostéopathes sur la diversité  et la complexité des OCAM (Organismes Complémentaires d’Assurance Maladie)  à but non lucratif comme les Mutuelles et les organismes de prévention ou à but lucratif comme les assurances. Les premiers sont régis par le code de la mutualité (comme Harmonie Mutuelle), les seconds par le code de la sécurité sociale (comme Malakoff Médéric) et enfin par le code des assurances.

Nous souhaitons également porter l’attention de nos patients sur les différences entre un modèle basé sur la solidarité comme la sécurité sociale et les modèles contractuels proposés par les OCAM, contrats personnels ou de groupe depuis l’obligation légale faite aux entreprises de proposer un contrat de complémentaire santé à leurs salariés (janvier 2016).

Au nom du bureau de « Médecine Ostéopathique » veuillez agréer nos respectueuses salutations.

Catherine LE RAY

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *