Un pas en avant

La justice en France, souhaite réparer le mieux possible les préjudices subits par les victimes. Dans certains cas elle a besoin d’une expertise menée par un expert dans la spécialité, pour déterminer la faute et l’ampleur de celle-ci.

En déposant les premiers dossiers d’inscription, à la rubrique F 08-02, les ostéopathes exclusifs ont mis en avant l’importance de l’expertise spécifique en Ostéopathie pour éclairer la justice. A ce jour, nos confrères experts de justice, sont intervenus dans des dossiers mettant en cause aussi bien des ostéopathes exclusifs qu’en double activité. Les tribunaux  maintiennent la nomination d’un ostéopathe exclusif contre la révocation demandée par un médecin ostéopathe ou un kinésithérapeute ostéopathe. En clair cela veut dire que ces magistrats ont souhaité un avis d’ostéopathe « à temps plein » pour expertiser une séance d’Ostéopathie

Il est évident, qu’un expert de justice nommé sur un dossier doit se consacrer au cas précis du déroulement de la séance d’Ostéopathie mise en cause par le plaignant, le respect des règles de l’expertise est indispensable au bon déroulement du procès qui suivra.

Pour la première fois, un confrère ostéopathe exclusif issu d’une formation initiale (sans pré requis de diplôme médical ou para médical) a été inscrit sur la liste des experts judiciaires d’une cour d’appel, sous la rubrique : F- SANTE dans la spécialité F-08-02 auxiliaires réglementés (Ostéopathie).
Nous saluons cette nomination et nous félicitons notre confrère, justement récompensé par son travail et sa persévérance.

Le bureau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *